Entreprendre des affaires au Liban: des étapes faciles, de larges perspectives- 2013 I Servcorp

  • Bureaux équipés 01 957700
  • Bureaux Virtuels Domiciliation 01 957770
  • en dehors de la Liban +961 1 957700

Actualité
du Groupe Servcorp

Lisez les dernières nouvelles, articles et communiqués de presse de Servcorp.

Entreprendre des affaires au Liban: des étapes faciles, de larges perspectives

Janvier 2013 | Servcorp

Avec une population de 4.6 million, un revenu moyen, et jouissant d'un système économique libéral, le Liban se situe au cœur du Moyen Orient, formant un véritable carrefour des trois continents. Ainsi, ce pays constitue un moyeu régional pour le commerce, la finance, la culture et le tourisme.

Entreprendre de nouvelles affaires au Liban impose deux questions : Pourquoi ? et Comment ?

Plusieurs raisons viennent en faveur de l'investissement et encouragent les entrepreneurs à considérer le Liban comme une destination favorable aux affaires. La libre économie de marché, le système bancaire sophistiqué, ainsi que la disponibilité d'une main d'œuvre qualifiée constituent bien des motivations de valeur, renforcées par l'existence de véritables opportunités sur le marché Libanais.

Ces diverses opportunités d'investissements se présentent à la fois de la part du gouvernement Libanais et de la part du secteur privé. La privatisation de certaines entreprises publiques et la nécessité de moderniser d'autres ouvrent un large éventail d'opportunités d'affaires. Des possibilités d'investissement considérables se présentent aussi dans le domaine de l'exploitation du pétrole et du gaz naturel découvert dans les eaux régionales du pays.

De plus, avec la croissance du PIB (atteignant 4% en 2012), les taux d'impôts modérés, la possibilité de paiement en ligne, l'infrastructure en expansion, les facilités offertes aux investisseurs et l'absence de restrictions sur le mouvement des capitaux à travers les frontières Libanaises, entreprendre de nouvelles affaires au Liban est certes une approche très attirante !

Des améliorations non négligeables furent implémentées dans les mécanismes de règlements des impôts et dans les procédures de mise en marche des entreprises au Liban, en vue de faciliter la démarche des investisseurs intéressés au marché Libanais. Selon le rapport de la Banque Mondiale issu en 2012, l'ouverture d'une entreprise au Liban nécessite en moyenne cinq étapes accomplies en neuf jours, contre une moyenne de 8.2 étapes étalées sur 20.9 jours dans la région du Moyen Orient et l'Afrique du Nord.

Il existe sept formes légales d'entreprises au Liban, dont la plus répandue est la Société à Responsabilité Limitée « SARL », caractérisée par son statut d'entité au sein de laquelle la responsabilité des associés est limitée à leurs apports ou parts respectives dans l'entreprise. On trouve un grand nombre de prestataires de services légaux et documentaires au Liban, aussi bien que de services d'enregistrements des affaires. Les entrepreneurs jouissent aussi de la possibilité d'assistance dans les démarches de mise en œuvre non seulement par les prestataires légaux, mais aussi à travers un service unique, One-Stop-Shop, qui facilite les opérations de certification et d'obtention de licences.

Dans le but de permettre aux entreprises de concentrer leurs temps et ressources sur leurs affaires, les bureaux équipés de Servcorp offrent l'accès à des bureaux entièrement meublés ainsi qu'à des aménagements de salles de conférences parfaitement équipées au centre des affaires à Beyrouth Souks, tout en réduisant les risques financiers et permettant plus de flexibilité.

Les taux d'impôts sur les sociétés au Liban dépendent du type d'entreprise, et varient entre un montant forfaitaire de 1000.000 de L.L. pour les entreprises offshore, et un maximum de 15% des profits. La distribution de dividendes est assujettie à un taux d'imposition de 10%. Les salaires et les rémunérations des employés sont soumis à une taxe progressive partant d'un minimum de 2%, et atteignant un maximum de 20%.

Selon un rapport de Fakhry Law Firm, dans le cadre du rapport annuel des affaires de la Banque Mondiale, pour pouvoir ouvrir et mettre en marche votre propre entreprise au Liban, vous devrez :

-          Assigner un avocat Libanais

-          Déposer le capital en banque et obtenir le certificat de dépôt

-          Enregistrer l'entreprise au registre commercial

-          Notifier le Ministère des Finances de la mise en marche des opérations

-          Enregistrer l'entreprise et ses employés à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale